Série – Titans

Notation : 

Un papa, une maman : – – – – –

Extravagances capillaires : + + + + + + + +

Le plus grand cabaret du monde : + + + + + +

Stabilité psychologique et émotionnelle : – – – – – – – – –

 

Le synopsis : 

Après plusieurs années à botter des culs ensemble, Batman et Robin se font la gueule comme un vieux couple bien relou. Dick Grayson (Brenton Thwaites) reproche notamment à son mentor de l’avoir entraîné dans un cycle d’ultra-violence où les limites sont sans cesse repoussées. Devenu lui-même effrayé par sa propre brutalité, Dick renonce à ses activités nocturnes et déménage à Chicago pour mener une carrière d’inspecteur de police.

Mais son existence de détective asocial rangé des collants tourne court quand sa route croise celle de Rachel (Teagan Croft), une ado perturbée aux cheveux violets qui écoute de la musique émo, est possédée par une puissance maléfique et est traquée par des illuminés qui la place au coeur d’une mystérieuse prophétie (on vous laisse choisir ce qui est le pire).

Pour la protéger, Dick va pouvoir compter sur le soutien de Kori (Anna Diop), une amnésique pyromane, Gar (Ryan Potter), un homme-tigre-vegan et Hawk & Dove (Alan Ritchson et Minka Kelly), un couple qui traque des pédophiles injustement libérés par la politique de justice laxiste de Taubira.

Mais il devra aussi ré-enfiler son costume et affronter ses propres démons… TADADAM.

 

United Colors of Franck Provost

 

Points forts : 

  • Marvel avait frappé un grand coup dans l’univers des super-slips avec Daredevil ou Punisher, des séries sombres et adultes qui ont connu un beau succès public et critique. DC Comics, censé être la référence dans le domaine des super-héros-torturés-avec-des-félures-et-ça-fait-réfléchir, répond donc avec une production dans la même veine, et il faut le dire, plutôt réussie pour peu qu’on aime le bruit des os qui craquent et les masques qui ne trompent personne (à part tous les proches du héros pendant neuf saisons).    
  • Si vous avez abandonné Arrow ou The Flash en cours de route parce que trop teenager ou redondante, cette série a le mérite d’être un poil plus ambitieuse et de dérouler une vraie histoire sur 11 épisodes (nous épargnant ainsi le schéma classique du « un méchant par épisode et allez hop c’est parti pour 17 saisons ! »).
  • La série se permet quelques (petites) touches d’humour et d’auto-dérision qui fonctionnent pas trop mal. Pas évident compte tenu de l’ambiance un peu pesante et du fond qui se veut hyper profond et sérieux. Aucune blague sur la mécanique « C’est ta mère qui… » par contre. Probablement parce qu’à peu près 90% des personnages ont vu leurs parents mourir devant leurs yeux.
  • Non seulement DC maltraite son super-héros culte Batman, mais en plus elle met les faire-valoir à l’honneur. Un beau message d’espoir pour tous ceux qui sont les moins charismatiques de leur groupe de potes et qui aimeraient bien qu’on fasse semblant de s’intéresser à eux de temps en temps. 
  • Brenton Thwaites, qui a joué le rôle d’un minet rebelle dans deux des pires blockbusters de ces dernières années (Pirates des Caraïbes V et Gods of Egypt) s’en sort plutôt pas mal dans un registre vraiment différent.
  • Le dernier épisode de la série est bien WTF et il est difficile de savoir s’il est génial ou complètement con. Dans le doute et pour saluer la prise de risques, on va le mettre dans les points forts.
  • La série tease plein de personnages pour la suite et ouvre des pistes d’intrigue plutôt prometteuses, ce qui fera sans doute s’exciter les fans (qui hurleront à la trahison et au massacre de leur enfance dès que ces idées seront mises en image, évidemment).
  • Le personnage de Wonder Girl est plutôt sympa et elle n’a pas de mal à montrer en un épisode et demi qu’elle est plus intelligente et forte que tout le reste de la troupe réunie. Mais même si sa présence devient récurrente, on peut supposer que Robin restera le chef et sera payé 30% de plus.
  • Encore plus cool que squatter le compte Netflix de son ex, Robin squatte les appartements Airbnb de Batman.
  • Minka Kelly.
  • Minka Kelly avec la coupe de cheveux de Daenerys.
  • Minka Kelly nue avec la coupe de cheveux de Daenerys.

 

Everybody was kung fu fightiiiing

 

Points faibles : 

  • Minka Kelly, très probablement doublée et donc pas si nue que ça.
  • Si vous regardiez le dessin animé et que vous vous attendiez à une ambiance similaire, mouillez-vous la nuque avant de commencer.
  • Comme toutes les ados à problème et en crise, Rachel est au début plutôt touchante. Puis très vite, elle est juste stupide et casse-couilles.
  • Si vous n’êtes pas un minimum intéressé par l’univers DC à la base, il y a peu de chances que vous trouviez un intérêt particulier à cette série par rapport à toutes celles du même genre qui ont été produites avant. Si ce n’est que celle là est avec Minka Kelly bien sûr.
  • Même si vous êtes intéressé par l’univers DC, il y a quelques longueurs et des bouts d’épisodes un peu relous et inutiles (les flashbacks pour montrer l’origine des personnages, même si on comprend bien que c’est pour leur donner un peu de consistance, ça va deux minutes).
  • Et puisqu’on parle de trucs relous, certains personnages ne sont pas en reste, notamment Gar qui est à peu près aussi utile que la police dans l’intrigue. Et soyons francs, la série n’est clairement pas un spot de promotion à la gloire des forces de l’ordre.
  • Le seul personnage à peu près normal de la série ne passe pas le deuxième épisode.
  • Après avoir interprété un joueur de football américain idiot qui aime la bière dans Blue Mountain State, Alan Ritchson interprète un joueur de football américain idiot qui aime la bière et se battre dans un costume moulant. C’est ce qu’on appelle une belle évolution de carrière.

 

Les vrais auront la référence. 

 

Le Saviez-vous : 

  • Avec l’apparition récurrente (mais pas trop quand même) du tigre, la production n’a pas eu peur de miser sur quelques effets spéciaux. Bon c’est pas du grand art mais c’est déjà ça, surtout que c’est toujours très casse-gueule sans budget hollywoodien. On se souvient encore de la « disparition » des dragons de Game Of Thrones pendant trois saisons. Un investissement probablement rendu possible dans le cas de Titans par les économies réalisés sur le budget lumière. 
  • Avec un prénom pareil et compte tenu de la cruauté des enfants, on comprend que Bruce Wayne n’ait pas scolarisé Dick Grayson au collège et lui ai fait l’école à la maison. Pas sûr que le programme de l’éducation nationale ait été bien respecté cela dit.
  • Une série sur la Doom Patrol, une bande de super-héros dirigée par un prof en fauteuil roulant (ça vous dit un truc, à vous aussi ?) qu’on aperçoit dans Titans sera bientôt diffusée avec plus ou moins la même équipe aux commandes. Parce qu’on manque clairement de séries et de films sur les super-héros en ce moment.
  • Il y a une scène cachée après le générique du dernier épisode. Je vous préviens parce que moi je l’ai appris cinq jours après l’avoir vu et c’est chiant de devoir re-télécharger un épisode juste pour voir une scène de 30 secondes (à laquelle on ne comprend pas grand chose en plus donc autant se contenter de lire les 243 articles de fans qui en parlent sur Internet).
  • Minka Kelly est la fille du guitariste d’Aerosmith. Enfin… pas de Joe Perry. Ni de Brad Whitford. Mais d’un mec qui a remplacé Brad Whitford pendant quelques années. Ça compte quand même ? 

 

Ah bah voilà, je me disais bien que ça me disait quelque chose… 

 

Les conditions idéales pour regarder cette série :

En étant très énervé contre le monde et la vie en général.

 

Ce qu’il faut en retenir : 

J’aime bien Minka Kelly.

 

Si vous avez aimé cette série, vous aimerez aussi : 

  • Faire du trapèze.
  • La bagarre.
  • Votre coiffeur.
  • Avoir une valise sécurisée.
  • Legion, Gotham, Agents of S.H.I.E.L.D, Daredevil, Jessica Jones, Luke Cage, The Punisher, The Defenders, Iron Fi… Non, je déconne, pas Iron Fist. J’en ai oublié ?
  • L’excellente série Friday Night Lights. Pour continuer à voir Minka Kelly.

 

Pas autant que moi, Minka.

The following two tabs change content below.

Bastien

J'aime bien les singes, Margot Robbie et Romain Gary (mais pas pour les mêmes raisons).

8 réflexions au sujet de « Série – Titans »

    1. C’est vrai. En réalité j’ai hésite à la mettre, mais j’ai surtout mis des séries « sombres et adultes », c’est pour ça que je n’ai pas intégré Arrow et The FLash non plus.

Laisser un commentaire