Ciné Club Sandwich – La Mule

« Grâce au monte-escalier Stannah, je peux effectuer mes livraisons de cocaïne sans m’abimer les genoux »

 

Notation :

Dirty Harry : ++
Dirty Grandpa : +++
Grand Torino 2 : +++++

 

Qu’est-ce que ça raconte ?

Earl Stone (le cadavre de Clint Eastwood) est un vétéran de la guerre de Corée et un horticulteur mis sur la paille parce que cette saloperie d’internet et le CM d’Interflora ont détruit son business. Endetté, il accepte un job particulièrement lucratif : chauffeur pour un cartel de drogue mexicain.

Forcément moins suspect qu’un latino musclé en marcel avec des tatouages, Earl commence alors une série de go fast (mais un peu slow quand même) entre le Texas et Chicago avec des kilos de drogue dans le coffre de sa voiture. Alors que ça ne devait être qu’un one shot, Earl se rend compte qu’avoir du pognon c’est quand même sympa, surtout que ça lui permet aussi d’acheter l’amour de sa famille, qu’il a négligé toute sa vie.

 

Écoute chérie, j’ai très envie que tu me pardonnes mais me forcer à regarder mon film
« Le 15 h 17 pour Paris » trois fois de suite, c’est pas un peu sévère comme punition ?

 

Les points forts :

— Clint Eastwood joue un vieux con un peu raciste mais pas trop qui va finalement connaître une petite rédemption. Oui c’est le scénar de Grand Torino et de la plupart de ses films depuis 20 ans. Mais quand c’est bien fait ça fonctionne.

— Clint Eastwood qui danse avec des putes en string au bord d’une piscine, comme dans un clip de Pitbull. À 88 ans, on sent clairement qu’il n’en a plus rien à foutre et qu’il se fait plaisir en filmant des culs en gros plan (après tout pourquoi pas, Kechiche n’a pas attendu d’être si vieux).

— C’est un film qui donne envie de louer un énorme pick up et d’aller faire un road trip aux USA. Perso j’ai essayé avec une Nissan Versa, c’était moins bien (et je me suis fait rentrer dedans par un pick-up).

— C’est un film qui permet de donner du boulot à la moitié du casting latino de Breaking Bad et de Narcos.

— C’est un film qui permet de donner du boulot à la fille de Clint Eastwood.

— Bradley Cooper joue un flic qui ne sert pratiquement à rien. Mais c’est Bradley Cooper et il est beau donc ça va.

— Laurence Fishburne joue le chef de la police derrière un bureau qui met des coups de pression, ce qui change un peu de son rôle de Perry White, le chef d’un journal derrière un bureau qui met des coups de pression.

 

Les points faibles :

— La bande annonce, qui fait croire à long métrage sombre et « crespusculaire » ou à un « film testament », pour emprunter les meilleurs éléments de langage de Télérama. Au final, on est quand même loin d’Impitoyable, le ton du film est assez léger et les narco-trafiquants ont majoritairement l’être d’être des bons gars avec qui on aimerait bien jouer aux cartes.

— Des bons sentiments, des grosses ficelles et quelques scènes de mélo un peu trop vite expédiées pour être réellement émouvantes. Mention spéciale pour un personnage important qui disparait complètement à la fin, sans connaitre de résolution.

— Il y a une scène sur un latino qui a peur de se faire tirer dessus lors d’un contrôle de police. Puis une autre où le personnage principal aide un black à changer son pneu. Très décevant de voir que Clint devient un immonde gauchiste.

 

Et tu vois, cette chanson avec Lady Gaga, ça fait six mois que je me la tape, moi. J’en peux plus Clint, j’en peux plus !

 

Le saviez-vous :

— Tous les flics américains sont soit racistes, soit au bord du divorce parce que trop pris par leur travail.

— Il existe des gangs de bikeuses lesbiennes.

— Andy Garcia est encore en vie.

 

Les conditions idéales pour regarder ce film :

Avec votre ex-femme, pour lui dire « moi aussi j’ai été un connard pendant 80 ans, mais là je vais bientôt mourir et j’aimerais que tu saches qu’au fond je suis sympa ».

 

Ce qu’il faut en retenir :

— C’est pas bien de privilégier son boulot par rapport à sa famille.

— C’est pas bien de passer son temps sur son téléphone.

— C’est bien de continuer à faire des films, même à 90 ans.

 

Si vous avez aimé ce film, vous aimerez aussi :

— Kazaa.
— Napster.
— MegaUpload.
— Netflix, parce que vous maintenant vous êtes vieux et rangé.

 

Bon ben reste plus qu’à trouver un nouveau fait divers rigolo pour mon prochain film… 

The following two tabs change content below.
Riwan

Riwan

J'avais pas mis mon masque, personne m'a reconnu.
Riwan

Derniers articles parRiwan (voir tous)

Une réflexion au sujet de « Ciné Club Sandwich – La Mule »

  1. Bah moi j’ai trouvé que les scènes émouvantes échappaient avec bonheur au mélo parce que justement il ne s’y attardait pas trop.
    Dans les points faibles je dirai que ce film risque de donner envie de faire une 10 ou 11 ou 25ème saison de Walking Dead avec Clint en roi des Zombies. Sinon, les scènes avec les putes sont un peu incontournables dans un film avec des trafiquants de drogue mais là elles sont franchement lourdingues (sur le bord de la piscine) voire ridicules(dans sa chambre d’hôtel, porte ouverte que tout le monde voit qu’il reste à son âge un bon coup). Mais bon, ça reste un bon film.

Laisser un commentaire