[Débat] Faut-il aller voir J’accuse au cinéma ?

Depuis quelques semaines, une vive polémique a éclaté au sujet du film J’accuse, sorti dans les salles françaises le 13 novembre dernier. Beaucoup de gens ont tout bonnement et simplement invité à boycotter les projections du film porté par Jean Dujardin.

Sur ce site, nous avons pour ambition de divertir, et nous laissons les débats et les sujets dits « sérieux » à des gens plus légitimes que nous pour les traiter. Mais à l’époque dans laquelle nous vivons, nous estimons qu’il est parfois nécessaire de s’engager et d’assumer ses prises de positions. « On ne peut plus rien dire », entend-on souvent sur les réseaux sociaux. C’est faux. On peut tout dire. En particulier sur l’Arrière Cuisine, là, où, de toute façon, il n’y a pas grand monde pour nous entendre.

Dans cet article, nous posons donc la question : faut-il se rendre au cinéma pour voir J’accuse ? Point par point, nous allons peser le pour et le contre, et vous donner notre avis. Il n’engage bien sûr que nous.

Ceci étant dit, abordons le premier point qui fait débat :

 

Louis Garrel

 

Beaucoup de gens détestent Louis Garrel. Et je dois reconnaître que j’en ai longtemps fait partie. Principalement en raison d’un bête et méchant délit de sale gueule : Louis a exactement la tête du fils du bourge qu’on a tous connu au lycée. Celui qui porte des chech, fait un BAC L option théâtre et réussit à séduire les filles à qui l’on osait pas aller parler. Et on se demandait bien pourquoi car ça se sent à des kilomètres qu’il pue de la gueule à force de fumer ses petites cigarettes roulées de merde.

Mais bon, tout ça c’était il y a longtemps, quand j’avais des a priori et du ressentiment envers les gens plus beaux et talentueux que moi (aujourd’hui, j’ai totalement accepté ma défaite sociale). Je suis désormais capable de reconnaître que Louis Garrel est un bon comédien qui m’a parfois étonné, comme dans Le Redoutable de Michel Hazanavicius, où il est très drôle dans le rôle d’un Jean-Luc Godard plus vrai que nature. Mon rôle favori de lui reste tout de même celui du gendarme marseiilais débonnaire qu’il incarne dans Taxi 4 (la scène où Franck Gastambide lui pète dessus est irrésistible).

Bref, mettons les a priori de côté. Pour moi, Louis Garrel n’est pas une raison suffisante pour boycotter J’accuse.

 

 

 

 

Jean Dujardin

 

Soyons francs, ça fait un petit moment que Jean Dujardin n’a pas fait grand-chose d’intéressant, à part partager des meme sur instagram du style « loooool, vous trouvez pas que Macron on dirait trop OSS 117 ? ». Le pauvre n’a même pas joué dans Le grand bain, alors que Gille Lellouche y a fait tourner tous ses potes, sa femme de ménage et sa concierge. Certes, il est apparu dans le dernier Quentin Dupieux, qui a été très bien reçu par tous les gens qui lisent Society et qui disent des trucs comme « moi, j’adore l’absurde » en portant des maillots de foot vintage et des moustaches ironiques. Mais moi, j’attendais de Jean un nouveau vrai grand rôle, à la mesure du mec qui a gagné un Oscar en jouant uniquement avec ses sourcils en 2012.

Avec un film historique et un sujet aussi grave que l’affaire Dreyfus, il y a clairement du potentiel pour que l’ancien « Loulou » nous sorte son meilleur rôle depuis longtemps. Il suffit de voir l’affiche : moustache d’époque impeccablement taillée, regard profond et habité de l’homme droit qui se battra jusqu’au bout pour la vérité… le Jeannot il est venu pour niquer des mères et récolter des statuettes !

Bref, pour moi, là aussi, Jean Dujardin n’est pas une raison recevable pour boycotter J’accuse.

 

En un seul regard, on perçoit le doute et le sens du devoir de cet homme. « Et si Dreyfus était innocent ?… et si j’avais l’air un peu con avec mon képi et ma moustache ? »

 

La concurrence en salles

 

L’affaire Dreyfus est une des pages les plus sombres de l’histoire de la France. Même si, avec le recul, on se dit que ça a bien fait d’arriver il y a des tas d’années, puisqu’au moins, on a évité des tas de débats à la con sur des chaînes d’infos en continu ou sur C8. Imaginez un peu ce bon vieux Baba en train de demander à Matthieu Delormeau si selon lui, Dreyfus était innocent.

Néanmoins, l’affaire Dreyfus reste un sujet grave et complexe. Typiquement le genre de film que Télérama pourrait qualifier de « nécessaire ». Mais bon… c’est l’hiver, il fait froid, l’actualité est maussade et l’on a parfois besoin d’un peu de chaleur et de reconfort. Ainsi, l’on pourrait être tenté d’aller voir des films plus légers et divertissants. Par exemple Jumanji 2, avec Dwayne Johnson. Jean Dujardin peut-il réellement rivaliser avec The Rock ? Dans un combat de catch, j’en doute ! The Rock a longtemps excellé dans cette discipline et a déjà terrassé de bien plus terribles adversaires, particulièrement bien entraînés, tels que Stone Cold Steve Austin, John Cena ou Chris Jericho. Bien sûr vous allez me dire « le catch c’est pour de faux ». Et alors ? Quand The Rock bat un alligator de 12 mètres au bras de fer, comme dans Rampage, là aussi c’est pour de faux. Ça n’en reste pas moins divertissant.

Bref, je digresse un peu, mais tout ça pour dire que boycotter J’accuse pour aller voir Jumanji 2 est quelque chose de tout à fait compréhensible. On a bien le droit de débrancher le cerveau de temps en temps ! Puis sous ces airs de blockbuster débile, Jumanji aborde également des sujets de société préoccupants, comme celui des enfants qui se retrouvent dématérialisés puis coincés dans des jeux vidéo dans une dimension parallèle. À méditer…

 

Avec le recul, et si c’était le premier thread Twitter de l’Histoire ?

Le prix du billet

 

Cela n’aura échappé à personne, c’est bientôt Noël. Si vous voulez gâtez vos amis et votre famille, c’est le moment de faire des économies ! Or, un billet de cinéma peut être très coûteux, en particulier dans certains multiplexes de la région parisienne, où une place peut coûter quasiment 13 euros. 13 euros ! C’est plus de la moitié du prix du livre Ciné Club Sandwich, qui est disponible pour seulement 9 euros sur Amazon (soit le salaire mensuel d’un de leurs employés). Un livre qui ferait un très bon cadeau de Noël, d’ailleurs.  Après tout, peut -être que vous pouvez attendre quelques années ? J’accuse finira bien par être diffusé en deuxième partie de soirée sur NRJ 12.

Bref, boycotter J’accuse en raison du coût trop élevé des places de cinéma est une raison parfaitement valable. C’est vous qui gérez votre budget, après tout.

 

Bilan : Oui ou non, faut-il aller voir J’accuse au cinéma ?

 

Vous l’aurez compris, ce n’est pas un sujet évident et il est difficile de trancher en répondant « oui » ou « non ». Chacun doit se faire son avis selon sa sensibilité, et décider en âme et conscience. Personnellement, mais je précise bien que cela n’engage que moi, je pense que j’irai voir J’accuse, car je pourrais passer un bon moment. Il faudrait d’ailleurs que j’aille voir sur Allociné quel est le nom du réal, peut-être qu’il y a d’autres films de lui que j’ai bien aimé.

The following two tabs change content below.
Riwan

Riwan

J'avais pas mis mon masque, personne m'a reconnu.

5 réflexions au sujet de « [Débat] Faut-il aller voir J’accuse au cinéma ? »

  1. Il est rigolo cet article. J’aurais bien aimé lire des blagues risquées avec un dernier « point », mais je reconnais que c’est tendu quand on est l’auteur.

    Chech +++++
    Et tu casses –––––
    Jacadi j’accuse +++
    9 stachmous/10

  2. Pas la moindre mention de Mathieu Amalric qui pourtant fait peur à tout le monde avec ses gros yeux globuleux. Qu’en penser? Merci par avance de vous positionner sur ce sujet polémique.

  3. J’accuse c’est de Zola.
    J’abuse c’est de Polanski quand il a fait un parallèle entre son propre cas et l’affaire Dreyfus.
    Je serais plutôt tenté par Les Misérables.

  4. Polanski a fait un film. On va le voir ou pas. Qu’il soit éphébephile importe peu; ce n’est pas le sujet du film. Boycotte-t-on Le Caravage, parce que c’était une racaille, ou Finkelkraut parce que … ?Nb Je n’ai pas parlé de Céline.

Laisser un commentaire