Plateau-télé #1

La vie était plus simple quand on n’avait que trois chaînes. Maintenant, on tergiverse, on hésite, on ne sait plus quoi choisir et par dépit on finit par ouvrir un livre. L’Arrière-Cuisine vous évite cette déconvenue et vous suggère quoi regarder pour vos soirées télé.

 


Samedi 17 février

20h45 / TMC / Columbo

S09E05 : Couronne Mortuaire

Avec : Peter Falk et le mec qui joue le mari dans Ma Sorcière Bien Aimée (Le deuxième, pas le premier. Mais c’est vrai qu’ils se ressemblent vachement)

Comme à son habitude, l’inspecteur Columbo a vu le début de l’épisode et sait tout du long qui est le coupable: un gros bourgeois. Il va pourtant mettre 90 minutes pour le confondre juste pour le torturer mentalement. ACAB.

Si vous avez manqué le début : le coupable c’est la personne à qui Columbo parle 90% du temps.

 

 

23h45 / Arte / Les superpouvoirs de l’urine.

Gageons que cette nouvelle franchise Marvel saura conquérir un public toujours en recherche de sensations fortes.

Si vous avez manqué le début : quelqu’un boit beaucoup d’eau. Il obtient des pouvoirs étonnants.

 

 

 


Dimanche 18 février

20h45 / Arte / Drive

Réalisateur: Nicolas Winding Refn
Avec : Ryan Gosling, Carey Mulligan, Bryan Cranston

Sorte de polar stylé où Ryan Gosling fait étalage de son impressionnante palette d’expressions (l’ennui contemplatif, la demi-colère rentrée, l’amour impassible, la distance modérée, l’ironie inexpressive…)

Si vous avez manqué le début : Ryan Gosling joue un cascadeur auto qui arrondit ses fins de mois en faisant le chauffeur pour des cambrioleurs en mâchonnant des cure-dents. Essayez de vous souvenir du début de Taxi 1, 2 et 3, du Transporteur 1, 2 et 3, de Baby Driver, collez-y une esthétique danoise et vous y êtes.

 

22h45 / RTL9 / Orgueils et Préjugés

Réalisateur : Joe Wright
Avec : Keira Knightley, Rosamund Pike

La perspective du lundi vous angoisse? Voir la gueule de votre boss vous colle des insomnies? Voilà le programme qui vous garantira un endormissement rapide et une nuit réparatrice.

Si vous avez manqué le début : c’est que le générique a suffi à vous endormir et c’est déjà gagné pour vous. Si ce n’est pas à cause de ça, n’ayez crainte : le film garde ses qualités soporifiques sur toute sa longueur. Prenez le train en marche, dès que vous rouvrirez les yeux il faudra aller au boulot.


Lundi 19 février

20h45 / Paris Première / Papillon

Réalisateur : Franklin J. Schaffner
Avec : Steve McQueen, Dustin Hoffman

Pour éviter Tom Hanks dans le prétentieux Cloud Atlas (Arte) et dans le larmoyant Philadelphia (Chérie 25), pour éviter Denzel Washington dans le pas-terrible-mais-ça-passe Out of time (RTL9) et le larmoyant Philadelphia, pour mettre un voile pudique sur World Invasion : Battle Los Angeles (TMC), parce qu’Iron Man 3 (M6) est probablement le plus mauvais de la série avec son combat entre une Priscilla folle du Désert au thermostat qui déconne et 35 costume Iron Men, parce que Georges Lazenby, lui aussi australien, est aussi crédible en James Bond qu’un australien peut l’être (Au Service Secret de sa Majesté, France Ô), on se rabat sur Steve McQueen qui interprète Henri Charrière, le bagnard mytho.

Si vous avez manqué le début : Papillon est accusé d’un crime qu’il n’a pas commis et gagne un voyage tous frais payés sous les tropiques. Il trouve le moyen de se plaindre. Malgré son insistance, le réalisateur refusera qu’il s’évade vers la suisse en moto.

 

22h45 / France Ô / Bons baisers de Russie

Réalisateur : Terence Young
Avec : Sean Connery, Daniela Bianchi

Il y a aussi American Sniper (TMC) et Vicky Christina Barcelona (Chérie 25), mais comme on veut se faire connaître dans les sphères bobos de Twitter, on ne peut décemment pas vous orienter vers Clint Eastwood ou Woody Allen. Donc on vous conseille Bons Baisers de Russie, un James Bond trop rarement diffusé, avec un Sean Connery au sommet de son éclat et sans postiche qui trousse de l’espionne à qui mieux-mieux et sauve le monde sans l’aide d’internet au beau milieu de la guerre froide. C’est réac et sexiste, mais de bon ton.

Si vous avez manqué le début : Jamsh Bond she fait asshasshiner par un agent du SHPECTRE. Mais sh’était un shojie, un shous-fifre déguijé, et pas le vraie Jamsh, Missh Moneypennaÿ.


Mardi 20 février

20h45 / France 4 / Transformers

Réalisateur : Michael Bay
Avec : Shia LaBeouf, Megan Fox

Délaissons le duel à distance entre Bébel (Flic ou Voyou, sur W9) et Alain Delon (Deux Hommes dans la Ville, Chérie 25) pour nous concentrer sur un vrai film d’auteur moderne: Transformers. Dans ce que la postérité retiendra comme un véritable pamphlet contre l’Amérique consumériste, Michael Bay dépeint un monde où les objets manufacturés prennent vie et détruisent une humanité devenue insignifiante. La voiture, symbole de la machine esclave et sans âme, véritable totem du capitalisme, substitut phallique par excellence, Pur outil de puissance au service de l’homme, devient dans un retournement audacieux l’entité surhumaine qui a le pouvoir de l’asservir. L’affrontement de deux factions de ces surpuissants organismes, et la victoire de la faction bienveillante, nous met face à la responsabilité que nous avons vis à vis des plus faibles en brandissant la menace d’un monde où l’homo sapiens est privé de son statut de dominance par la robotique. La fable philosophique se termine sur la note douce-amère d’une humanité à la merci de dieux mécaniques plus bienveillants qu’elle.

Si vous avez manqué le début : Shia LaBeouf est un gros loser qui a deux fautes de frappes dans son nom. Il achète une voiture.

 

22h45 / C8 / Snowpiercer : le Transperceneige

Réalisateur : Bong Joon-Ho
Avec : Chris Evans, Tilda Swinton

Adaptation de la BD éponyme et néanmoins Française, ce film se déroule dans un futur où le reste de l’humanité vit dans un gigantesque train condamné à parcourir la surface d’une terre ravagée par une nouvelle ère glaciaire. Un système de classe régit ce reste d’humanité autant post-apocalyptique que ferroviaire, et alors que la misère totale règne chez les habitants de la queue du train, des privilégiés se goinfrent en première classe. Si vous partez aux sports d’hiver avec le TGV Paris-Grenoble, vous comprendrez ce qui vous attend. Le goinfrage en moins.

Si vous avez manqué le début : la SNCF vous rembourse à partir de 30 minutes de retard.


Mercredi 21 février

20h50 / France 3 / Des racines et des ailes

Passion patrimoine : mon village en Bourgogne

Le mercredi, le PAF se concerte et ne programme rien d’intéressant pour nous attirer sournoisement vers Des Racines et des Ailes et ses images hypnotisantes. La caméra survole mollement des bourgades provinciales. C’est fascinant comme un épisode de Twin Peaks où David Lynch  aurait eu un drone.

Si vous avez manqué le début : vous n’aurez pas vu le toit de céramique de l’église de Saint-Axin-le-Marcroy, mais vous vous arriverez à temps pour contempler le vignoble de Trancenay.

 

22h50 / RTL9 / Traffic

Réalisateur : Steven Soderbergh
Avec : Michael Douglas, Don Cheadle, Benicio Del Toro

Un « Ensemble cast movie » où s’entrecroisent des destins et des histoires dont le dénominateur commun est drogue. La drogue constitue en quelque sorte le personnage principal du film. On pourra déplorer que le réalisateur ait traité ce personnage de manière très conventionnelle, caricaturale et manichéenne, en en faisant le méchant de l’histoire, sans l’ombre d’une nuance. Personne ne se pose la question des motivations de la drogue, de savoir si sa famille était dysfonctionnelle, si elle a été abusée par son père ou délaissée par sa mère. Non, c’est juste qu’elle est absolument méchante. Très américain en somme.

Si vous avez manqué le début : si c’est jaunâtre, c’est au Mexique. Si c’est bleuâtre, c’est aux USA.


Jeudi 22 février

20h55 / France 2 / Envoyé Spécial

Parfois, à la faveur d’une bonne journée au travail, d’un rayon de soleil, d’un camélia qui éclôt ou du sourire d’un enfant, on pourrait prendre goût à une forme de douceur de vivre. C’est dans ces moments là qu’on peu compter sur Envoyé Spécial pour nous rappeler que la vie est une tartine de merde et que ceux qui ont un bol de café dans lequel la tremper devraient à peine s’estimer heureux.

Si vous avez manqué le début : les terrains de foot synthétiques sont cancérigènes, Nordahl Lelandais est un monstre, et malgré tout ça, les roumains ont une vie pire que la vôtre.

 

 

22h45 / TMC / Les Sous-doués

Réalisateur : Claude Zidi
Avec : Daniel Auteuil, Maria Pacôme

TMC a donc recruté la personne dont le travail était de programmer les séries américaines dans le désordre sur France Télévision, et lui a donné du galon en la chargeant des soirées cinéma de la chaîne. Il en résulte la diffusion des « Sous Doués en Vacances » en première partie de soirée, et des « Sous Doués » en seconde partie. Délaissons la « sequel », malgré son Guy Marchand des grands jours, pour nous plonger avec nostalgie dans ce film et écraser une larme pour notre bien-aimé bac qui ne sera bientôt plus. Gageons que d’ici un ou deux siècles, les générations futures prendront ce film pour un véritable documentaire sur ce qu’était un examen, seront effrayées par le traitement moyenâgeux subi par les candidats, et s’étonneront que ces individus pourtant tellement plus cultivés qu’eux soient ainsi martyrisés et qualifiés de sous-doués. Il réclameront alors à cor et à cris le retour de cette filière d’excellence et de ces méthodes brutales mais efficaces.

Si vous avez manqué le début : c’est la douzième fois que vous regardez ce film, vous n’allez pas me dire que je dois vous raconter le début?


Vendredi 23 février

20h50 / France 2 / Tournoi des VI nations : France-Italie

Jacques Brunel, sélectionneur du XV de France

Réalisateur : Fred Godard
Avec : Lionel Beauxis

Si vous aimez les films catastrophe où le chaos et la violence ambiante laissent peu d’espoir aux protagonistes, ces films qui annoncent un futur tellement sombre que vous déprimez encore plusieurs heures après avoir éteint la télé, ces films qui vous font prendre conscience que quoi qu’on fasse, on est foutus, regardez le match de l’équipe de France contre l’Italie. Et si vous voulez quelque chose de plus joyeux, regardez Les Fils de l’Homme sur RTL9

Si vous avez manqué le début : c’est pas grave. Le XV de France aussi a manqué le début.

 

23h25 / TF1 / Vendredi tout est permis avec Arthur

Si vendredi tout est effectivement permis, il semblerait qu’il soit aussi permis d’éteindre la TV. Malgré cela, des millions de téléspectateurs ne le font pas. Tentez le coup pour voir.

Si vous avez manqué le début : estimez-vous heureux.

The following two tabs change content below.

Marcel Caumixe

Derniers articles parMarcel Caumixe (voir tous)

4 réflexions au sujet de « Plateau-télé #1 »

  1. Je trouve que Drive est à l’image du blouson blanc avec scorpion dans le dos porté par Gosling pendant le film.
    Orgueils et Préjugés soporifique? Moi, j’ai aimé (Keira Knightley y est parfaite)mais bon, faut dire qu’il m’en faut beaucoup pour m’endormir, je mate du Top 14 tous les week-end.
    Malgré Chris Evans le Tansperceneige reste sympa à voir.
    Superbe critique de ce film pour ados attardés qu’est Transformers. Mais pour les adultes attardés on conseillera plutôt dans la même veine Maximum Overdrive. Le réalisateur, Stephen King lui-même, y joue un passant qui voulant retirer de l’argent se fait avaler sa carte et insulter par le distributeur automatique. Bon, 1986, ça commence à dater mais les nanars c’est comme les bons vins ça se bonifie avec l’âge.

Laisser un commentaire