Ciné Club Sandwich – Les Frères Sisters

Les Frères Sisters de Jacques Audiard (2018)

 

Notation : 

Amputation sans anesthésie : – – – –

Cocorico : + + + +

Brigitte Bardot Friendly : – – – – –

Bitch better have my money : + + + +

Arachnophobie : + + + + + + + +

 

Le synopsis : 

Au milieu du 19ème siècle, Charlie Sisters (Joaquin Phoenix) et son frère Elie (John C. Reilly) sont des as de la gâchette, réputés et craints dans tout le far-west. Sollicités en freelance par le Commodore, ils sont chargés de tuer Hermann Warm (Riz Ahmed). Le tort commis par ce dernier est un peu flou, mais les frères Sisters ne s’embarrassent de toute façon pas de détails politiques quand ils travaillent.

Pour le retrouver, ils peuvent s’appuyer sur Morris (Jake Gyllenhaal), un détective qui suit Hermann Warm à la trace pour le compte du Commodore (mais qui n’a apparement pas l’intention de faire le sale boulot). Problème, Jake Gyllenhaal ne s’est toujours pas remis de la mort de Heath Ledger et va peu à peu trouver en Riz Ahmed une bromance de consolation, au détriment de sa mission initiale. Sans l’aide de leur envoyé spécial, les frères Sisters vont donc devoir mener une traque un peu plus compliquée que prévue.

 

« Comment ça, tu ne te souviens plus où t’as garé les chevaux ? »

 

Points forts : 

  • Les ingrédients habituels du genre ont été parfaitement synthétisés et ressortis par Jacques Audiard : des longs plans sur les territoires sauvages au soleil couchant, des cow-boys sales, une grange qui brûle, des méchants qui visent super mal et des gentils qui visent super bien, même à 3 grammes.
  • Après avoir joué un mec violent et psychopathe dans A Beautiful Day et avant de jouer un mec violent et psychopathe dans le prochain film sur le Joker, Joaquin Phoenix joue donc le rôle d’un mec violent et psychopathe dans Les Frères Sisters. Bon, après l’avantage c’est que, comme d’habitude, il est excellent dans ce registre.
  • John C. Reilly, toujours parfait dans le rôle de cet acteur qui joue dans plein de films célèbres mais dont on ne se souvient jamais du nom. Mais si, tu sais, le mec de Gangs Of New-York là. Il était dans Boogie Nights. Et Les Gardiens de la Galaxie aussi !   
  • Dans la liste des réalisateurs français sollicités par Hollywood, Jacques Audiard s’en sort quand même beaucoup mieux que Louis Leterrier avec Le Choc des Titans.
  • Eddy Mitchell préférera sans doute largement ce film à La La Land

 

Quand tu prends tes précautions par peur d’être traqué par une bête sauvage alors que c’est juste un randonneur qui chie derrière un buisson.

 

Points faibles : 

  • Le jeu de mot rigolo du titre en VO (The Sisters Brothers) n’a pas été complètement traduit en français. Bon, en même temps, « Les Frères Soeurs », ça aurait vraiment été de la merde.
  • Jack Gyllenhaal a une bonne tête de babtou fragile manipulable, mais son retournement de veste est tellement rapide que même Aurore Bergé trouverait ça un peu gros.
  • La fin « à l’américaine ». On n’explique pas plus pour ne pas spoiler (et parce que comme ça, on a pas besoin d’argumenter).
  • Comme pour 90% des westerns, si vous ne prenez pas un certain plaisir à voir des mecs se balader à cheval sans rien dire devant des beaux paysages désertiques, vous risquez de vous faire chier par moment.
  • Quitte à faire un film qui dure 2 heures, Jacques Audiard aurait pu prendre 10 minutes de plus pour développer un peu le personnage du Commodore.
  • Le film est tiré d’un livre, mais comme on ne l’a pas lu, on ne peut même pas se la péter en disant « Ok le film est super, mais le livre est mieux ! ».

 

Quand tu te laves pour la première fois après 4 jours dans un festival de musique

 

Le Saviez-vous : 

Les Frères Dardenne ont co-produit ce film alors qu’aucun personnage n’est belge.

 

Les conditions idéales pour regarder ce film :

Au coin du feu, perdu au milieu du grand ouest américain, avant d’aller dormir dans une tente de fortune.

 

Ce qu’il faut en retenir : 

Le glyphosate n’est finalement pas si nocif que ça.

 

Si vous avez aimé ce film, vous aimerez aussi : 

  • Vous baigner dans des petites criques entre copains.
  • Porter un foulard rouge autour du cou (comme Elie Sisters. Ou Renaud).
  • Faire du cheval.
  • Dormir à la belle étoile.
  • Tuer des gens.

 

Joaquin Phoenix, seul homme qui peut avoir l’air charismatique avec des bottes et des bretelles. 

The following two tabs change content below.

Bastien

Only Ovale Masqué can judge me.

Une réflexion au sujet de « Ciné Club Sandwich – Les Frères Sisters »

Laisser un commentaire