Série – Chernobyl

Mini-série en 5 épisodes de HBO et Sky (disponible sur OCS)

krrrr…krr…krr…krr…krr…krrrrr…KRRRRRRR…KRRRRRRRRRRR

Notation :

Uranium 235 : +++
Graphite : +++++++++
Rem : +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Espérance de vie : ——–

 

 

Synopsis :

26 avril 1986 à 1h23 et 44s le réacteur de Chernobyl près de la ville de Prypiat explose à la suite d’une succession de décisions pour le moins malencontreuses. Le mensonge et la peur rongeant le régime communiste de l’intérieur, les premières minutes de la catastrophe servent à cacher la vérité et minimiser la gravité de l’accident. Un peu comme lorsque vous avez eu vos parents au téléphone depuis le poste de police. Mais si voyons, la fois où vous aviez détruit la voiture en rentrant de boite à 3g.

Valery Legasov (Jared Harris) est un spécialiste des réacteurs RBMK comme celui qui vient de péter. Parce que la vérité a éclaté aux yeux du monde et des puissances occidentales, le régime n’a plus le choix. Il doit gérer la crise. Legasov est propulsé responsable du sauvetage de ce qui peut encore l’être. Il devra cependant vivre avec le poids des mensonges et des décisions qu’il prend pour le bien de la Mère-Patrie.

 

 

« Et tu vois c’est la que les particules attaquent. Mais avec Tchernoglanbyl et un brossage quotidien, je dis STOP aux particules radioactives. »

 

Points forts :

  • L’insouciance des habitants de la ville fait froid dans le dos
  • L’arrogance des dirigeants de la centrale fait froid dans le dos
  • L’ignorance des premiers intervenants fait froid dans le dos
  • L’inconscience des pilotes d’hélicoptère fait froid dans le dos
  • Finalement, heureusement que le réacteur réchauffe bien, avec tout ce froid ambiant

 

 

Attention, l’une de ces tenues en vinyle n’est pas comme l’autre. Sauras-tu choisir celle qui te protège le mieux ?

 

 

Points faibles :

  • Les gens vomissent partout et ont la peau qui se liquéfie en sang, mais personne ne s’affole plus que ça
  • Les gens pensent que boire de la vodka les protège des radiations. On voudrait tellement que ce soit vrai
  • Si la tache sur le front de Gorbatchev vous manquait, la revoir vous fera un petit pincement au cœur

 

 

Le saviez-vous :

Des balises de détection se sont déclenchées en France sur des sites nucléaires avant que l’info de l’explosion ne soit connue du grand public. Pourtant le nuage radioactif s’est arrêté à la frontière. Ouf, on l’a échappé belle.

 

 

Les conditions idéales pour regarder cette mini-série :

Dans votre combinaison pressurisée en vinyle dans une pièce aux murs de plomb.

 

 

Oh la belle bleue ! (Effet Vavilov-Cherenkov)

 

Ce qu’il faut en retenir :

La gestion de crise ne s’invente pas, elle se prépare et le mensonge ne fera qu’empirer les choses. Si vous n’avez pas un plan de secours (comprenant un cadeau et une réservation dans un restaurant dégainables à tout moment), quand vous oublierez l’anniversaire de votre rencontre avec votre copine, n’essayez même pas de vous en sortir. Vous êtes cuit.

 

Si vous avez aimé cette mini-série, vous aimerez aussi :

  • Radioactivity de Kraftwerk
  • Stalker
  • Prendre des cachets d’iode le matin au petit déjeuner
  • Les moquettes murales beige à motifs et les meubles de cuisine en formica
  • Les montures de lunettes de la sécu des années 70
  • Passer vos vacances au bord de la mer, à Fukushima
The following two tabs change content below.
Greub

Greub

Adepte de telenovelas, spécialiste de cornhole en singlette et doublure cascade d'Arbleiz.
Greub

Derniers articles parGreub (voir tous)

5 réflexions au sujet de « Série – Chernobyl »

    1. Les meilleurs cryptologues du monde se sont penchés sur la question. Peut être qu’un jour le KGB finira par dire de quoi il s’agissait, mais en attendant, le mystère reste entier.

      1. Comme l’orthographe donc, qui semble te rester complètement opaque. Si tu as une tâche de naissance, tu as un truc impérieux à faire et tu deviens dictateur; en revanche, une tache, est la plupart du temps indélébile, et, on n’y peut mais. Juste pour aider. bisous

Laisser un commentaire