Série – Messiah

Série en 10 épisodes de Netflix

-Où nous conduis-tu ?
-Vers notre destin.

 

Notation :

Allahu Akbar : +++
Alléluia : ++++
Hallelujah : ++++
Allez viens boire un petit coup à la maison ! : —-

 

Genre :

Série d’espionnage, géopolitique et théologique.

 

Synopsis :

C’est la guerre en Syrie, les forces d’Isis assiègent la ville de Damas et s’apprêtent à en prendre possession. Un homme (Mehdi Dehbi) prêche dans la ville et annonce la défaite du groupe terroriste par la grâce de Dieu alors que les canons des tanks pilonnent déjà la ville et que tout semble perdu. C’est alors qu’une tempête de sable improbable sauve la ville du désastre.

Cet homme dont on ne connait ni le nom ni l’origine se fait appeler Al-Masih (le messie en arabe). Il est beau, charismatique, énigmatique et a de très beaux cheveux qu’on devine extrêmement soyeux. Il fédère tout un tas de fidèles autour de lui allant de l’orphelin syrien Jibril Medina (Sayyid El Alami), à Felix (John Ortiz), un pasteur surendetté en pleine crise de foi. Les différents miracles qu’il réalise ébranlent les convictions de chacun et il devient une menace contre l’ordre établi, des Etats-Unis au Moyen-Orient. La CIA au travers de son agent Eva Geller (Michelle Monaghan) et Aviram Dahan (Tomer Sisley) du Shin Bet vont enquêter pour savoir qui il est réellement, mais surtout quel est son but. Parce que lorsque ce messie marque son but, c’est pas le Camp Nou qui s’enflamme, mais le monde entier.

 

La Syrie, c’est de la bombe baby
Syrie, Syrie, Fonk-fonky fresh !

 

Points forts :

  • Du premier au dernier épisode, le doute persiste sur la nature du messie. Est-ce un MO pur, ou plutôt un 9,5 ? Est-ce que le faire jouer sur un côté ne va pas gâcher son potentiel ? Fera-t-il les efforts pour défendre dans son couloir ?
  • En mettant l’accent sur le caractère incertain du personnage, on en vient à se questionner sur notre rapport à la religion et à la foi, qu’on soit athée, agnostique, croyant ou fidèle de Sylvain Durif, Christ Cosmique.
  • Que ce soit la « Bible belt », le Moyen-Orient, l’univers de Washington ou encore le rôle obscur de la Russie, tout sonne terriblement contemporain. Il ne manque plus que des mentions au sujet du Brexit et les gilets jaunes et ont avait la totale des sujets de discussion du repas de famille à Noël.
  • En laissant supposer qu’aujourd’hui un messie serait pris soit pour un escroc, soit pour un fou, les fondements mêmes du christianisme et de l’islam sont remis en question. Alors qu’à la base c’est plutôt solide comme fondement avec notamment : un Jésus qui a marché sur l’eau, changé l’eau en vin ou multiplié les pains, et un Mahomet qui a scindé la lune en deux et était capable de faire tomber la pluie à la demande.

 

Points faibles :

  • Si vous voulez pouvoir suivre la série en vo intégrale, il va vous falloir parler le français, l’anglais, l’arabe et l’hébreu, comme Tomer Sisley. Et étonnamment cette fois-ci, on ne retrouve pas des vannes de Robin Williams ou Jon Stewart dans son texte.
  • Vous pensiez avoir des problèmes dans votre vie avec le petit dernier qui a les pieds plats ou votre chien qui bave abondamment ? Attendez de voir les casseroles que se traînent les personnages de cette série. C’en est presque caricatural, à tel point qu’on s’attend à voir débarquer Joséphine ange-gardien à tout moment.
  • Le messie est extrêmement beau mais il est incapable de changer l’eau en vin quand on le lui demande. Pour un envoyé de Dieu, il manque un peu de compassion avec les moches qui veulent être aimés par leur prochain comme tout le monde.

 

Un million de manifestants selon la manif pour tous, deux mille selon la préfecture de police.

 

Le saviez-vous :

Trump n’avait probablement pas vu cette série quand il a décidé de faire descendre le numéro deux du régime iranien.

 

Les conditions idéales pour regarder cette série :

En repensant à tous les gens que vous avez torturés, bien confortablement installé dans la voiture qui vous sert d’appartement.

 

 Ce qu’il faut en retenir :

Moins vous en dites, plus les gens seront amenés à vous croire.

 

La vraie question que pose la série n’est pas de savoir si le messie en est réellement un, mais si ce sont bien là les fesses de Tomer Sisley et pas celles d’une doublure.

 

Vous aimerez aussi :

Dieu m’a donné la foi – Ophélie Winter
Jésus Reviens – Patrick Bouchitey
Les citations d’Oprah Winfrey
Lire le petit Prince à votre ami dans le désert
Prendre le RER B à la gare d’Al-Masih-Palaiseau

The following two tabs change content below.
Greub

Greub

Adepte de telenovelas, spécialiste de cornhole en singlette et doublure cascade d'Arbleiz.
Greub

Derniers articles parGreub (voir tous)

Laisser un commentaire