Ciné Club Sandwich – Le Grand Bain

La Brigade est très heureuse de vous présenter la contribution d’un de ses lecteurs : Le Bruno Masqué. Il a été voir Le Grand Bain de Gilles Lellouche et il avait envie d’en faire une fiche. Comme on a trouvé ça sympa, on la partage avec vous.

 

Citation :

« – On va chercher la fille qui est en nous !

– Moi, y’a pas de fille en moi.

– Bien sûr que si abruti, t’en perdras pas tes couilles pour autant, au contraire, t’en gagneras peut-être un peu. »

 

Notation :

Ode aux (ambitions moquées des) sportifs amateurs : + + + + + +

Film français qu’il est bien : + + + +

Tu as 1 minute pour me persuader que la Norvège c’est moche : – – – –

Tu as 2 heures pour me persuader que la dépression c’est une fatalité : – – – – – –

 

De quoi ça parle :

Bertrand (Mathieu Almalric), chômeur marié père de deux adolescents, navigue en pleine dépression avec comme seule ambition depuis 2 ans le niveau 8000 de Candy Crush. Au hasard de la vie, il échoue au milieu d’une bande d’amateurs de natation synchronisée. Entrainés à grand coup de poèmes par Delphine (Virginie Efira), une ex-championne de la discipline qui a perdu tout rêve de succès, Bertrand va découvrir une équipe de quadra tout aussi torturés que lui.

 

Hommage à Stan Lee: Les Avengés.

 

Points forts :

  • Guillaume Canet en maillot de bain.
  • Même s’il ne réalise pas de carpé avant, Philipe Katerine joue à merveille le rôle du flamand rose au sein de ce groupe de pigeon. Notre jury lui décerne un 10/10.
  • Marina Fois est toujours aussi cool et touchante.
  • Gilles Lellouche à l’air drôle en fait, il devrait aussi écrire ses répliques quand il joue dans les films des autres.
  • Prouver à Philippe de Chauveron & Guy Laurent (Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ?), que l’on peut partir d’une situation banale, avec des personnages caricaturaux et construire un scénario équilibré qui évite les clichés cinématographiques grossiers. Merci !
  • On peut être en paix avec soi même sans être bouddhiste.
  • On peut être détendu sans être drogué grâce à la bande son de Jon Brion.
  • La natation synchronisée et le rugby partagent au moins un point commun… le poste de pilier. Comme au rugby, le pilier est fondamental pour l’équipe mais en natation aussi toute l’équipe se fout de son histoire, seule sa capacité à supporter la pression intéresse.
  • Vivement l’adaptation live action du Roi Lion pour voir Mathieu Amalric dans le rôle d’un lémurien.

 

Points faibles :

  • Virginie Efira pas en maillot de bain.
  • Le cliché sur les aisés conducteurs de berlines allemandes qui sont tous des sados masos infidèles.
  • On valide à demi-mot la décision d’Amanda (Leïla Bekhti) de s’investir dans cette aventure. Dommage que ce personnage ait été peu approfondi, alors qu’elle fait basculer l’aventure.
  • On découvre que Jean Michel Petitanonsse (hommage de Jean Hugues Anglade à Kad Merad) n’a toujours pas réussi à vendre un disque.
  • On pensait devoir attendre un spin-off Star Wars mais (spoiler) on découvre qu’en réalité Chewbacca est indien, qu’il ne sait pas nager et qu’il voyage en bus.
  • On continuera à dire cliquer sans savoir pourquoi, alors qu’avouez tapoter c’est mieux, non ?
  • Etait-il obligatoire de les faire gagner à la fin ? Bon après le coup du happy-end qui n’en est pas un, c’est vrai que Rasta Rocket l’a déjà fait.

 

Le Saviez-Vous ?

  • Les poèmes que lit Virgine Efira sont extraits de « Lettres à un jeune poète » de Rainer Maria Rikke. Si une suite est prévue, on espère qu’elle leur lira un recueil des meilleurs tweets de Mathieu Kassovitz.
  • Au départ, c’est Christian Clavier qui devait jouer le rôle de Laurent (Guillaume Canet), mais ce dernier refusa lorsqu’il apprit, vexé, que Bradley Cooper avait aussi été approché pour le rôle.

 

« OK Benoit, à partir d’aujourd’hui tu files dans la piscine et tu gaudiles ! »

 

Ce qu’il en faut en retenir :

Vous êtes capable de tout et peut-être même de devenir champion du monde ! Et au pire vous serez champions du monde du beau jeu et de la possession, comme les Belges.

 

Les bonnes conditions pour voir ce film :

Vous voulez arrêter de fumer, de boire ? Vous êtes en manque de drogues ou d’anti-dépresseurs ? Ayez confiance (en vous) et allez voir Le Grand Bain.

 

Si vous avez aimé, vous aimerez aussi :

  • Eddie the Eagle
  • The Full Monty
  • Billy Elliot
  • Regarder danser les gens

 

« Non Benoit… l’autre piscine, celle avec de l’eau dedans ! »

The following two tabs change content below.
Arriere Cuisine
L’Arrière-Cuisine est un site internet possédant une ligne éditoriale au moins aussi cohérente et élaborée que le programme d’un candidat écologiste à la présidence de la République. Son esprit pourrait être à peu près résumé ainsi : « Vous perdez beaucoup de temps à lire des conneries sur Internet. Alors pourquoi pas les nôtres ? »
Arriere Cuisine

Derniers articles parArriere Cuisine (voir tous)

Laisser un commentaire