Army of the dead

Ciné Club Sandwich – Army of the Dead

Army of the Dead – une idée de Zack Snyder, écrit par Zack Snyder, réalisé par Zack Snyder, directeur de la photo Zack Snyder (2021)

Notation

Développement de la structure sociétale des zombies : ++++
Viva Las Vegas : ++
Pognon : –

Citation

Putain un tigre zombie. Ça va trop loin.

Army of the Dead tigre
“Miaou.”

De quoi ça parle ?

Las Vegas a été envahie par les zombies ! Heureusement, après plusieurs mois d’efforts, les humains ont réussi à emmurer la ville du péché, empêchant les morts-vivants de se répandre dans le monde entier. Scott Ward (Dave Bautista), un des militaires ayant participé à la sécurisation de la zone, n’a pas été récompensé pour son héroïsme : il est devenu cuisinier dans un boui-boui miteux aux abords de la zone de quarantaine, et ne semble avoir aucune possession de valeur en dehors de sa carte d’abonné à Basic Fit.

Alors quand Tanaka, un mystérieux milliardaires joué par « hey c’est le japonais qui est dans tous les films américains là ! Non pas Ken Watanabe, l’autre ! » arrive et lui propose de s’infiltrer dans la ville pour récupérer les millions de dollars qu’il a laissé dans le coffre d’un de ses casinos, le brave cuistot n’hésite pas longtemps.

Vous avez déjà deviné la suite : une longue scène de recrutement de personnages de bidasses bien stéréotypés, une fille reloue qui décide de s’incruster dans cette mission suicide pour une raison complètement con, et un compte à rebours qui démarre parce que le président des USA a subitement décidé qu’il allait atomiser les décombres de la ville le jour même où le braquage a été prévu.

Les points forts d’Army of the Dead :

  • Le cheval zombie.
  • Le tigre zombie.
  • Elvis zombie.
  • Le générique de début, qui revient sur la lutte des humains pour contenir l’invasion zombie dans la ville, est plutôt bien foutu. A tel point qu’on se dit qu’on aurait préféré voir un film là-dessus.
  • Quelques scènes qui fonctionnent et qui nous font dire « quand il veut, c’est pas un manche, ce Snyder ». Généralement placées entre deux scènes qui nous font dire « quel gros forceur, ce Snyder ».
  • Le film a tout de même deux trois idées qui n’ont pas été pompées dans Aliens.
  • Il y a un personnage de violeur et a à un moment et ben on lui tire dans la jambe et il se fait mordre par des zombies. Bravo Zack, tu es très woke !
Army of the dead Vanderhoe
“Attention chérie, ça va couper.”

Les points faibles d’Army of the Dead :

  • Ce film se trouve en plein dans la terrible zone molle du « pas assez bien pour passer un bon moment, pas assez nul pour être involontairement drôle ».
  • Après la version longue de Justice League, on commence à se rendre compte que le métier de producteur peut avoir une utilité pour cadrer les gens comme Zack Snyder. 2h40 pour raconter ça, c’était clairement trop.
  • Dans ce genre de films, on est prêt à tolérer quelques incohérences et des personnages qui prennent des décisions stupides. Mais ici, la suspension d’incrédulité craque aussi rapidement qu’un débardeur XS que Dave Bautista essayerait d’enfiler.
  • La promesse d’un « film de braquages avec des zombies » tombe rapidement à l’eau. Ok, il y a un coffre fort à la fin, et un petit génie rigolo (forcément, il faut toujours un génie excentrique) pour l’ouvrir, mais c’est tout. Pour le reste, on a le droit à de l’action basique qui ne dépoussière pas non plus le film de zombies, genre vu et revu ces dernières années.
  • L’idée d’un Las Vegas envahi par les zombies était fun sur le papier. Au final, la ville n’est pas spécialement exploitée, à tel point que le film aurait pu se dérouler n’importe où ailleurs où il y a un casino. Par exemple à Enghiens-les-bains.
  • L’idée d’avoir des « zombies alpha » dirigés par un chef doté d’une personnalité propre était plus ou moins originale sur le papier. Lui donner le look, le cheval et le bâton du Roi des marcheurs blanc dans Game of Thrones, ça l’est un petit peu moins.
  • De tous les acteurs-catcheurs en vogue depuis la percée au cinéma de Dwayne Johnson et John Cena, Dave Bautista est peut-être celui qui possède la palette de jeu la plus variée. Malheureusement il n’a pas trop l’occasion de le prouver ici avec un rôle assez cliché de gros-dur-cabossé-par-la-vie-avec-un-trauma-et-une-relation-compliquée-avec-sa-fille.

Le saviez-vous…

  • Si vous n’avez pas de frigo sous la main comme Indiana Jones, vous pouvez aussi utiliser un coffre-fort pour survivre à une explosion nucléaire.
  • Un seul réalisateur sur Terre était capable de faire un film de zombies contenant un montage musical avec la chanson Zombie des Cranberries. Et ça ne pouvait être que Snack Snyder.
  • Le making-of d’Army of the Dead, également disponible, est plus intéressant que le film.
Army of the Dead Queen
“IN YOUR HEEEAAAA HEAAAAD IN YOUR HEAA HEA HEA HEAAAAAD !”

Les conditions idéales pour voir Army of the Dead

Sans oublier la casquette et la crème solaire, pas comme les personnages du film quoi. Parce que c’est déjà pas facile de se battre avec des zombies, mais essayez avec un méchant coup de soleil et une insolation !

Si vous avez aimé ce film vous aimerez aussi…

  • Etre énervée car on a volé la tête de votre femme.
  • Dawn of the dead (2004), le premier film de Snyder. Ill y a des zombies, c’est un peu con mais fun et bourrin, c’est ce qu’aurait dû être ce Army of the Dead.
  • Land of the dead (2005). Pas le meilleur George Romero mais on y retrouve aussi l’idée d’un leader de zombies plus évolué et doté de sentiments. Avec un sous-texte politique un peu plus intéressant.
  • Shaun of the Dead (2004). Rien à voir (hormis les zombies) mais ça fait toujours plaisir de voir ce film.
  • Les films d’horreur de notre liste spéciale Halloween.

Ce qu’il faut retenir du film :

Cette idée des plateformes de streaming de donner des cartes blanches à certains réalisateurs dit « visionnaires »…. ben c’était pas une super bonne idée finalement.

Zack Snyder en compagnie des deux personnes qui sont allés au bout du director’s cut de Justice League.

Images : Netflix

The following two tabs change content below.
Arriere Cuisine
L’Arrière-Cuisine est un site internet possédant une ligne éditoriale au moins aussi cohérente et élaborée que le programme d’un candidat écologiste à la présidence de la République. Son esprit pourrait être à peu près résumé ainsi : « Vous perdez beaucoup de temps à lire des conneries sur Internet. Alors pourquoi pas les nôtres ? »
Arriere Cuisine

Derniers articles parArriere Cuisine (voir tous)

Laisser un commentaire