Série – Game of Thrones S08E06, le récap’

« Bon… bah ça, c’est fait… »

 

Notation : 

Budget pyrotechnie  : + + + + +

Justice populaire : – – – – – –

WINTERFELL INDÉPENDANT : + + + + + + + +

Happy Ending : + + + – – –

 

Le synopsis : 

Après avoir officiellement lancé la saison des barbecues, Daenerys atteint son rêve et monte sur le siège le plus inconfortable du royaume. Alors qu’elle se réjouit de régner sur des tas de pierres et des cadavres en décomposition, ceux qui l’ont aidée à en arriver là se regardent d’un air gêné et cherchent une solution pour mettre fin à cette folie sans exploser le budget des effets spéciaux.

Pendant ce temps, devant leur télévision, des millions de fans hurlent au scandale, signent des pétitions et ponctuent leurs lamentations de « Tout ça pour ça ???? Remboursez !!! », ce qui a dû être à peu près la réaction de leurs parents quand ils ont compris qu’ils se sont sacrifiés pendant près de 20 ans pour élever un(e) gros(se) casse-couilles.

 

– C’est ton poignard que je sens ou t’es juste très content de me voir hihihi ?

– C’est mon poignard…

– Ah merde…

 

Points forts : 

  • On s’est bien amusés pendant presque 10 ans, quand même, non ? 
  • À défaut de nous offrir une fin épique et flamboyante, la série a le mérite de boucler la quasi-totalité des intrigues de manière cohérente et logique. Ceux qui avaient de grandes théories et espéraient voir Daenerys et Sansa se battre nues dans la boue, Davos épouser Jon et devenir reine ou le Roi de la Nuit ressusciter pour prendre possession du corps de Bran seront sans doute déçus, mais est-ce que leur avis a vraiment une quelconque importance, sachant qu’ils ont émis des hypothèses aussi ridicules dans un premier temps ?
  • La mode est de défoncer cette dernière saison, de dire qu’elle est nulle et que les showrunners sont des incapables, mais il est malgré tout peu probable qu’on revoie un spectacle d’une telle qualité de sitôt. Et ça, on ne le réalisera probablement que lorsque Netflix officialisera la saison 2 de Plan Coeur
  • Depuis le début de la série, Tyrion échappe plus de fois à la mort que les Balkany à la justice. Et en plus, il est récompensé de 10 ans de mauvaises décisions par un poste à haute responsabilité, on est vraiment en pleine fiction politique française.
  • Petite mention à Sam dont les élites du royaume se foutent bien de la gueule parce qu’il a osé suggérer de donner un peu de pouvoir et de considération au peuple. En ces temps de campagne électorale, on se projette complètement. Bon, par contre faudra pas venir se plaindre si d’ici deux trois ans, il devient le Juan Branco de Westeros et qu’il casse les couilles de tout le monde avec la promo de son livre et ses théories du complot.
  • Difficile de savoir ce que donnera la trilogie Star Wars de Benioff et Weiss mais au niveau des grosses attentes et des fans hystériques, au moins ils ont eu un bon avant-goût de ce qui les attend. Bonne chance à eux.
  • Le départ en bateau de Jon Snow est émouvant. On regrette juste qu’il n’ait pas attendu Sam Gamegie pour lui claquer la bise à lui aussi.
  • Ghost a ENFIN eu le droit à son câlin, ce qui nous fera pardonner beaucoup de choses aux showrunners.
  • Lorsqu’un fasciste meurt, le corps doit absolument disparaitre pour ne pas que des fanatiques se servent de sa dépouille comme d’une relique à vénérer. Merci Drogon pour cette lucidité politique très surprenante.

 

Quand tu es admirative de la qualité des vannes de Ciné Club Sandwich

 

Points faibles : 

  • Sans surprise, cet épisode n’échappe pas au problème récurrent de toute la saison 8 : l’intrigue est aussi précipitée et bâclée que mes devoirs maisons quand j’étais au lycée. Reste à savoir ce qui a poussé Benioff et Weiss à vouloir boucler la fin en six épisodes alors qu’HBO était prêt à leur en laisser quelques uns de plus. La flemme probablement, ce qui sera une raison difficilement acceptable pour la plupart des fans, mais pas pour nous qui avons peu de leçons à donner à ce sujet.
  • La mort de Daenerys est tellement vite expédiée qu’elle est à peu près aussi émouvante que celle d’un pauvre mec lambda qui meurt brûlé dans l’épisode précédent.
  • Bran qui termine sur le trône parce qu’il est mou, qu’il a le charisme d’une huitre et qu’au moins, lui a l’air gentil. Encore un truc qui va donner envie à François Hollande de revenir en politique, ça…
  • Après avoir conseillé une reine, dirigé des armées et survécu à deux procès pour trahison, Tyrion termine président d’un conseil d’administration qui doit décider du montant des tickets restaurants des habitants de Port Réal. Quelle vie.
  • La scène entre Dany et Jon, on a vu la même en plus réussie dans Buffy avec Angel. C’est chaud. Et c’est chaud aussi pour le membre de l’Arrière Cuisine qui a immédiatement eu cette référence en tête. On ne le dénoncera pas. (C’est Riwan).
  • Ver-Gris voit sa reine adorée se faire buter et sa seule réaction c’est de regarder les gens méchamment en disant « J’suis pas d’accord » sans que personne n’en ai rien à foutre. Vu comme ça, il sera en effet aussi bien sur une plage de Naath en train de tenir un bar à cocktails.
  • Beaucoup voient dans le geste de Drogon (brûler le trône) un acte très symbolique et fort car il implique que le gros lézard a intellectualisé la situation et qu’il crame le fauteuil parce qu’il représente ce qui a causé la mort de sa mère. Alors que si ça se trouve il est juste con et pense que le bout de la dague qu’elle a dans le ventre vient de la chaise.
  • Pas évident de reconnaître tous les Lords & Ladies lors du conseil à la fin. Bon, y’a bien le prince de Dorne qu’on reconnaît parce qu’il est en peignoir, mais on l’a jamais vu avant, il a même pas de nom. Et le gars en bleu, c’est limite s’il faut pas aller sur Google pour comprendre que c’était Robin Arryn, le gamin insupportable en pleine post-puberté. En tout cas, il a toujours une gueule de con, preuve que ça ne vaut pas le coup d’allaiter ses gosses jusqu’à la pré-adolescence.
  • On nous a vendu des personnages féminins forts mais si on fait le bilan : Brienne est une femme au foyer qui chiale, Daenerys une tyran génocidaire, Arya ne sert plus à rien et Sansa se contente de son patelin enneigé où il n’y a même pas une belle station de ski. Ajouté à cela qu’au final, le roi et sa main restent des mecs et bravo le féminisme, je suis à deux doigts de me teindre les cheveux en bleu.
  • Sur Twitter, il y a quelqu’un qui s’en est pris aux scénaristes parce que dans la scène où Brienne écrit la fiche Wikipédia de Jaime, elle referme le livre alors que l’encre n’est pas sèche et donc « ça va faire des gros pâtés, c’est pas crédible ! ». On en est là.
  • Compte tenu de l’ambiance lors de son discours au début de l’épisode, à trois jours près, Daenerys lançait ses premiers Hunger Games.
  • Bran : « Je vais essayer de retrouver le dragon ». Ok mais tu vas faire quoi avec ? Une app pour le localiser et le réserver comme si c’était un Vélib’ ?

 

Entre l’Insoumis en saroual, le jeune macroniste et les vieux PS et LR élus depuis 30 ans qui ne pensent qu’à
ce qu’ils vont bouffer à la cantine : grosse implication des hommes politiques de Westeros. 

 

Le Saviez-vous : 

  • La candidature d’Edmure Tully au Trône de Fer est ridicule, mais toujours moins que celle de Nicolas Dupont-Aignan à celle de la présidence de la République.
  • Si Bilal Hassani chante « Roi » avec Bran qui fait des wheelings derrière à l’Eurovision de Westeros, il fera probablement mieux que 14ème.
  • Christophe Castaner est formel, il n’y a eu aucune violence ou débordements de la part des troupes de Daenerys pendant la prise de Port-Réal.
  • Les conseils restreints de Tyrion et ses conseillers devraient être aussi productifs que les réunions de rédaction de l’Arrière Cuisine. Autant vous dire que les habitants de Port-Réal auront un cinéma qui diffuse l’intégralité des films de Tom Cruise avant d’avoir l’eau chaude.
  • On espère qu’un des spin-off sera exclusivement composé de Davos & Bronn qui se foutent sur la gueule pour légiférer, avec Bran au milieu en train de dire « Vous avez fait les choix que vous étiez supposés faire », même quand ça concerne l’arbitrage du prix du pass Navigo ou la législation des trottinettes électriques.

 

Dis donc, tu peux venir voir, je crois que Dany nous couve un petit truc, elle est toute pâlotte… 

 

Les conditions idéales pour regarder cet épisode :

Au nord du mur, très au nord. Loin des spoilers, des critiques positives comme négatives, mais proche de l’endroit où devrait se passer le spin-off qu’on nous promet pour bientôt.

 

Ce qu’il faut en retenir : 

Le meilleur moyen de ne pas avoir des fans qui se plaignent de ton travail, c’est de ne pas avoir de fans (méthode testée et approuvée par nos soins).

 

Si vous avez aimé cet épisode, vous aimerez aussi : 

Jon Snow dans Secret Story

Jon Snow dans La Villa des cœurs brisés

Jon Snow dans Faites entrer l’accusé

Jon Snow dans Les Ch’tits en Islande

Arya dans Pékin Express

Arya dans Thalassa

Sansa dans La Belle et ses princes presque charmants

Vers-Gris dans L’Île de la tentation

 

– Adieu, mon Roi…

– …

– Bran ?

– …

– Bran ??

-…

– BRAAAN !

– Hein ? Pardon  j’étais sur Pokémon Go, y’a un Lokhlass au bout du quai. 

The following two tabs change content below.

Bastien

J'aime bien les singes, Margot Robbie et Romain Gary (mais pas pour les mêmes raisons).

Derniers articles parBastien (voir tous)

5 réflexions au sujet de « Série – Game of Thrones S08E06, le récap’ »

    1. Merci beaucoup ! Heureusement que c’était le dernier épisode alors, au moins comme ça on ne pourra pas vous décevoir sur les prochains.

Laisser un commentaire