House of the Dragon – Récap’ épisode 1

ATTENTION, CETTE FICHE CONTIENT DES SPOILERS.

De George R. R. Martin et Ryan Condal.

Disponible sur HBO / OCS.

« Dra… Dracarys »

Notation : 

Voyager en jet privé : – – – – 

Voyager en dragon privé : + + + + 

Tout le monde veut prendre sa place : + + + + + +

Un jour mon prince viendra : – – – – 

De quoi ça parle ? 

Près de 200 ans avant Game of Thrones, les Targaryen règnent sur Westeros. Mais les conflits intra-familiaux, et notamment les histoires de successions, menacent la paix du royaume. Qui de la gamine courageuse et intello, du tonton gênant et vicieux ou de l’héritier « je suis en route, je suis là dans 15 minutes, t’inquiète, j’arrive ! » finira sur le trône ? 

Réponse (si tout se passe bien) dans trois ou quatre saisons. C’est parti !

Toutes ces réunions interminables qui auraient pu être traitées en deux emails…

Les points forts de House of the Dragon

  • Intrigues politiques, trahisons, violence graphique, partouzes : tout ce qui a fait le charme et la réputation de Game of Thrones est de retour.
  • HBO a mis le budget et ça se voit. On aurait pu craindre d’être face à une petite soeur de GoT uniquement pensée pour faire plaisir aux fans, mais clairement, on voit que l’ambition et le sérieux du projet est au rendez-vous. Dans les décors, la photographie, la réalisation : tout est à la hauteur des dernières saisons de Game of Thrones (et comme c’était un des rares trucs qui n’étaient pas décevant à l’époque, c’est plutôt une bonne chose). 
  • Le casting est très réussi, avec Matt Smith qui crève déjà l’écran dans le rôle du connard charismatique. Attention tout de même, si c’est un énième psychopathe dévoré par l’ambition comme les Joffrey/Ramsay, ça risque de vite lasser.
  • Milly Alcock est aussi très convaincante dans le rôle de la jeune Rhaenyra Targaryen. Bon par contre, comme Emma D’Arcy est annoncée au casting pour le même personnage, on peut supposer qu’une ellipse temporelle va vite arriver et que Milly sera remplacée. Il y aura d’ailleurs forcément beaucoup de comparaisons Daenerys / Rhaenyra. Pour l’instant, l’actrice a l’air de jouer beaucoup mieux (et de garder plus ses vêtements).
  • Ramin Djawadi est de retour à la musique et il ne déçoit pas. En quelques accords, vous revoilà plongé dans l’univers qui aura marqué pas mal de nos lundis matins des années 2010.
  • Les dragons. On en voit déjà beaucoup. Et il parait même que dans les épisodes qui suivent, ils vont se battre.
Le Préfet Lallement briefe les CRS avant une manifestation.

Les points faibles de House of the Dragon :

  • Jusque-là, ça manque de personnages bons et valeureux qu’on a envie de supporter et qu’on pleurera quand ils se feront tuer de façon injuste et cruelle.
  • On sent quand même que la série se sent un peu obligée de faire des clins d’oeil plus ou moins explicites à sa grande soeur. Attention à ne pas trop en faire, surtout que chez les Targaryen, on sait que les relations familiales peuvent parfois être un peu malsaines.
  • La force de Game of Thrones résidait aussi dans son avalanche de (bons) seconds rôles et d’aventures parallèles. Pour l’instant, les enjeux sont un peu réduits : quelques personnages, un seul lieu, une seule intrigue. On espère voyager un peu et rencontrer 118 personnages secondaires dans les prochains épisodes, sinon on va vite se faire chier.
  • À part la main du roi (et encore), les membres du conseil ne sont pas du tout caractérisés donc il faut deviner tout seul qui est qui et qui fait quoi. À ce stade, on a l’impression que le roi dirige avec un premier ministre, un ministre de l’outre mer, un ministre des affaires européennes et un ministre de l’enseignement supérieur.
  • Le générique de Game of Thrones était particulièrement culte et on attendait donc de voir le nouveau. Raté, il n’y en a pas dans le premier épisode et il faudra a priori attendre l’épisode 2 pour le découvrir.
  • Il y a de la bagarre (et elle est plutôt sympa), mais elle est à dos de cheval. On préférerait qu’elle soit à dos de dragons.
Attendez-vous à voir 18000 blagues à base de comparaisons entre Daemon et Haaland dans les semaines à venir.

Le saviez-vous : 

  • Si tu appelles ton enfant « Daemon », tu le conditionnes peut-être un peu à se comporter comme un connard.
  • La majorité de l’épisode est consacré à la brève existence d’un héritier attendu depuis longtemps. On espère pour les scénaristes que c’est pas une prophétie sur le destin de cette série.
  • Avec son long cou, Caraxès, le dragon de Daemon ressemble un peu à un ver de terre. Ce que personne n’osera lui dire en face, évidemment.

Les conditions idéales pour regarder cette série :

Sur le dos d’un dragon.

Ce qu’il faut en retenir : 

Si les Targaryen avaient vécu à notre époque, il ne fait aucun doute qu’ils auraient eu leur propre émission de télé-réalité. 

Si vous avez aimé cet épisode de House of the Dragon, vous aimerez aussi : 

  • La mode des accouchements à domicile et sans péridurale, pour vivre l’expérience de la maternité à fond.
  • Succession, toujours sur HBO, pour d’autres règlements de comptes au sein d’une famille de dérangés. Mais sans dragons.
Downton Abbey ou House of the Dragon ?

Une réflexion au sujet de « House of the Dragon – Récap’ épisode 1 »

Laisser un commentaire