Série – Invincible

Invicible de Robert Kirkman, sur Amazon Prime

« À la suite d’un accident grave de voyageur, la ligne 13 est temporairement suspendue entre Saint-Lazare et Place de Clichy ».

Notation :

Hémoglobine : + + + +

Éducation bienveillante : – – – – 

Machine à laver, programme 90° : + + + + 

Esprit d’équipe : + + + +

De quoi ça parle :

Dans cette série d’animation, la Terre, régulièrement attaquée par des Super-Vilains, des extraterrestres, voire souvent les deux en même temps, peut compter sur des super-héros pour la défendre. 

Le plus puissant d’entre eux est Nolan Grayson (J. K. Simmons) mais le grand public le connaît sous le nom d’Omni-Man. Son fils, Mark (Steven Yeun) a 17 ans et commence lui même à développer ses super-pouvoirs. Il va devoir apprendre à les contrôler et les utiliser à bon escient, tout en continuant à aller au lycée et à draguer des meufs comme n’importe quel ado.

Mais pas facile de trouver sa place quand son père est l’homme le plus puissant de la planète (demandez aux enfants de Jean Castex). 

Très bonne idée, le masque avec des lunettes en verre quand tu passes ton temps à prendre des coups dans la gueule.

Les points forts de la série Invincible :

  • Le premier épisode part sur des bases convenues (voir carrément caricaturales) avant de réserver une dernière scène qui change tout (non, un super-héros ne réussit pas à mettre Nicolas Sarkozy en prison, mais c’est tout aussi inattendu).
  • Il n’y a que huit épisodes donc ça se dévore vite et bien, loin des séries que tout vos amis vous recommandent en précisant « La première saison démarre lentement, mais à partir de la 18ème épisode de 45 minutes, c’est super, tu verras ! ». 
  • Même si la série est souvent comparée à The Boys pour son aspect violent et plus réaliste de ce que seraient des super-héros dans notre société, Invicible est beaucoup moins cynique et reste un série de super-héros au « premier degré » avec tous les codes qui vont avec. Même si la série s’autorise des touches d’humour ou des hommages discrets et rigolos (comme le personnage de Darkwing, parodie plutôt réussie de Batman). 
  • Le casting des voix est impressionnant. On vous a fait un copier-coller de Wikipédia pour que vous puissiez vous rendre compte (en plus ça nous demande moins de travail) : Sandra Oh, Lauren Cohan, Gillian Jacobs, Seth Rogen, Mark Hamill, Mahershala Ali, Zazie Beetz, Ezra Miller, Jon Hamm, Djimon Hounsou. 
  • Les scènes de baston sont plutôt réussies et impressionnantes, avec juste la dose de gore qu’il faut pour avoir un avant goût de la réponse à la question que l’on s’est tous posé un jour : « qu’est-ce que ça donnerait si Superman voulait vraiment défoncer quelqu’un ? ». Et on va pas se mentir, c’est aussi un peu fun de voir des civils innocents subir les dégâts des combats. Ça rappelle un peu les parties de GTA. 
  • Mark est plutôt attachant alors que c’est un fils à papa beau gosse et littéralement invincible, donc typiquement le genre de type qu’on aurait bien envie de détester.
Très old school les dessins, on vous aura prévenu. On attend la collection de Pogs qui va avec.

Les points faibles de la série Invincible :

  • Beaucoup de séries ou de films se sont attaqué à la déconstruction du mythe du super-héros. Du coup, au bout du 18e truc sur le sujet, on est un petit peu moins surpris, même si c’est bien fait.
  • La série coche peut-être un peu trop sagement toutes les cases du genre les unes après les autres : de la découverte / maitrise des pouvoirs, à l’enjeu de la double-identité auprès des proches ou de la conciliation vie privée – responsabilité superhéroique. À quand un super-héros en slip sur son canapé qui a abandonné l’idée de sauver de gens après avoir failli mourir en ratant son premier virage à la vitesse de la lumière ?
  • Au niveau des dessins, on a un peu l’impression de regarder un programme de Canal-J en 2004. Mention à certains arrières plans qui ont de toute évidence été finis sur Paint par le stagiaire de troisième. On est toujours pas prêt de voir un truc aussi beau que Batman : la série animée.
  • Jason Mantzoukas (aussi vu dans Brooklyn 99 ou The Good Place) interprète toujours le personnage le plus insupportable dans toutes les séries dans lesquelles il joue. On en vient à se demander si c’est pas un peu dû à sa voix et sa façon de gueuler quel que soit le rôle qu’il campe.
  • Il y a plein de personnages intéressants qui sont un peu survolés ou abandonnés au cours de la saison (Titan, Damian Darkblood, etc)
  • Même s’il est très bien interprété par Walton Goggins, le personnage de Cecil avait la gueule parfaite pour être doublé par David Bradley (Rusard dans Harry Potter).
  • Atom Eve n’a pas les pouvoirs pour être 10 fois plus puissante que ce qu’elle n’est ?
  • Quand à Amber, ok elle lit des livres féministes et elle distribue de la nourriture aux pauvres, mais elle est quand même un peu relou et peu attachante.
Pouvoir voler partout dans le monde en quelques minutes mais emmener son date dans le Jura…

Le saviez-vous ?

L’acné n’existe pas dans les dessins-animés. 

Entre Invincible et The Walking Dead, Robert Kirkman aime décidément bien ramener les morts à la vie. 

Si vous étiez un surhomme, vous auriez assez de confiance en vous pour assumer la moustache. 

Si Philippe Croison avait le cerveau d’Einstein, il pourrait ressembler à Brad Pitt.

Après Whiplash, JK Simmons confirme qu’il s’y connaît aussi bien en matière d’éducation et de pédagogie que Jean-Michel Blanquer.

Challenge du jour : trouve un nom de super-héros pour Jean-Michel Blanquer.

Les conditions idéales pour regarder Invicible :

Assis au calme, tout seul sur la Lune.

Ce qu’il faut en retenir :

Avec toutes ces productions de super-héros qui se développent et cartonnent, Terrence Malick va bientôt devoir mettre des capes à ses personnages pour obtenir des financements.

Si vous avez aimé Invicible, vous aimerez aussi :

Commandez des pizzas en Italie et aller les chercher pour le diner.

Détruire des civilisations à coup de poulpes.

Avoir un clone, au cas où.

Avoir pitié pour la police. Parce que pour le coup, avec leurs petits pistolets, ils font un peu de peine. Gérald Darmanin devrait leur organiser une marche de soutien.

Votre papa. 

“Alors comme ça on fait des blagues sur ma moustache Mr Le Rédacteur de L’Arrière Cuisine ?”
The following two tabs change content below.
Avatar

Bastien

J'aime bien les singes, Margot Robbie et Romain Gary.
Avatar

Derniers articles parBastien (voir tous)

Laisser un commentaire